Ein Projekt des Schweizerischen Gemeindeverbands.
Un projet de l’Association des Communes Suisses.
Un progetto dell’Associazione dei Comuni Svizzeri.

Un guide pour vos démarches participatives

01.07.2020

Marie Bertholet et Anna Mrazek, promotrices de projets jeunesse, jaiunprojet.ch

Le service , actif dans le canton de Vaud, met à disposition gratuitement son « Guide pratique pour mettre en œuvre une démarche participative ». Cet outil invite à se poser les bonnes questions avant de se lancer dans une telle action pour les moins de 25 ans. Il donne également des détails concrets sur une sélection de méthodes à utiliser.


Guide pratique JUNP« Faire participer les jeunes » : voilà un défi de taille ! Plus globalement, les démarches participatives ont le vent en poupe. Observant en effet une demande croissante dans ce domaine, le service jaiunprojet.ch a développé un guide pratique, destiné notamment aux communes, sur les démarches visant à impliquer les moins de 25 ans.

GRIMPER SUR L’ECHELLE ? OUI, MAIS…

Dans sa première partie, l’ouvrage invite à se poser quelques questions-clés avant de gravir les « échelons » de la participation à l’aide d’une démarche :

  • Quel est son but ?
  • Le cadre est-il clair pour les participants ?
  • Quel est l’échelon de la participation envisagé ?
  • Quelle est la durée estimée ?
  • Quelles sont les ressources nécessaires ?


Ces questions, parmi d’autres, sont essentielles ! Avant de mettre en œuvre une démarche participative, encore faut-il clarifier le but et l’objet visés. Il est par ailleurs vivement conseillé de faire preuve de transparence sur le niveau de prise en compte des avis des participants. Dans quelle mesure ceux-ci pourront-ils en effet influencer, au final, les décisions ?

Poser un cadre clair permet notamment de limiter les frustrations. Dans cette optique, il importe de savoir se situer sur « l’échelon » de la participation : souhaite-t-on simplement demander l’avis des jeunes (niveau : consultation) par le biais d’un questionnaire par exemple ; ou aimerait-on aller plus loin et mettre sur pied un forum de discussions, afin que les jeunes réalisent des projets concrets (niveau : coréalisation, codécision, voire coresponsabilité) à l’issue de ce sondage ?

La question de la durée a aussi son importance, en particulier lorsqu’on souhaite mener une démarche participative impliquant des jeunes… Il vaut en effet la peine de se fixer des délais et éviter d’étaler la démarche sur la longueur. Informer régulièrement les participants sur les différentes étapes semble en outre un bon réflexe !

Par ailleurs, si une démarche participative n’est pas forcément très coûteuse, faire le point sur les ressources qui lui sont liées est vivement conseillé. A-t-on par exemple réservé du temps de travail pour les personnes qui vont accompagner cette démarche ? Et faut-il prévoir un budget, dans le cas où des projets concrets seraient mis sur pied ?

LE PIEGE DE L’ALIBI

On pourrait se demander à quoi servent toutes ces questions… Il est vrai que se les poser prend du temps, mais cette étape paraît indispensable pour éviter, notamment, toute participation de type « alibi ». Si consulter l’avis des jeunes semble a priori une excellente idée, encore faut-il savoir ce que l’on fera des résultats… et s’assurer qu’ils ne tomberont pas dans l’oubli ! Du point de vue des jeunes, prendre le temps de remplir un questionnaire, par exemple, et ne percevoir aucune possibilité de développement suite à ses résultats peut s’avérer frustrant, voire contre-productif.

Dans sa seconde partie, une fois ces questions-clés prises en compte, le guide pratique propose un éventail de méthodes très concrètes à déployer : du festival à la « Journée forum », en passant par le World café et les ateliers de discussion, entre autres. Pour chacune de ces méthodes, l’ouvrage détaille l’objectif, le déroulement, la durée, ainsi que le niveau de participation propre à chacune.

UNE PARTICIPATION DURABLE

Dans son ultime partie (« Et après ? »), le guide pratique relève entre autres l’importance des suites à donner à toute démarche. En effet, si initier une action permet souvent de gravir les premiers échelons de la participation, celle-ci prend souvent tout son sens sur la durée…

 
 

Condividi post

 
 

0 Kommentare

Schreiben Sie einen Kommentar zu dieser Seite

Antwort auf:  Direkt auf das Thema antworten

9177 + 1
Diese Webseite verwendet Cookies. Durch die Nutzung der Webseite stimmen Sie der Verwendung von Cookies zu. Datenschutzinformationen

Contact

Association des Communes Suisse
Case postale, Laupenstrasse 35, CH-3001 Berne
Tel.: 031 380 70 00
verband(at)chgemeinden.ch

Suivez-nous sur

"In comune" auf Facebook (öffnet neues Browserfenster)

Association des Communes Suisse

Schweizerischer Gemeindeverband
 

2013. Tous droits réservés. Merci de lire les «Informations juridiques générales, protection des données» avant de continuer d’utiliser ce site web.