Ein Projekt des Schweizerischen Gemeindeverbands.
Un projet de l’Association des Communes Suisses.
Un progetto dell’Associazione dei Comuni Svizzeri.

Transition énergétique

vue d’ensemble
chiffres/faits
Vidéos/voix concernant le projet
Contact/Liens
Documents
Implantation d’énergies renouvelables grâce à l’implication des enfants dans un projet à l’échelle communale.

Ce projet, lancé en 2014, a été appliqué pour la 1ère fois dans la commune de Saint-Martin. Il vise à promouvoir les énergies renouvelables afin de diminuer la consommation d’énergie fossile des habitants. C’est dans le cadre d’un processus stratégique pour la commune qu’est évoqué la mise en lien avec la HES-SO Valais-Wallis.

Après avoir pris contact, les deux parties se sont accordées sur l’organisation d’un processus participatif avec les enfants. Le but étant de mettre en lien tous les acteurs impliqués : les scientifiques, les politiques et les citoyens – afin de trouver des solutions communes. De fait, être à l’écoute des habitants et intégrer leurs avis permet d’obtenir leur accord pour un projet. Le processus a permis de mettre en lumière les attentes des habitants mais également, de déterminer quels sont leurs besoins. Aussi, le processus participatif a été un moyen de créer une dynamique positive entre les habitants de Saint Martin car il les a rassemblés autour d’un objectif commun et leur a permis de participer activement à la réflexion.

Pour commencer, dix équipes constituées de deux étudiants HES en économie, deux étudiants HES en ingénierie et deux élèves de 5ème et 6ème année de St-Martin ont fait un état des lieux du potentiel énergétique de la commune. Ensuite, les groupes ont imaginé des projets concrets qui pouvaient être implémentés à St-Martin. La collaboration s’est faite lors de trois journées de travail puis, à distance. La plupart de groupes ont imaginé un petit questionnaire que les enfants ont fait remplir à leur famille et voisin. Il en est notamment ressorti que les enfants excluaient l’installation des éoliennes car pour eux, cela détruirait le paysage.

Une fois que les projets ont été élaborés, ils ont été présentés à un jury (composé notamment d’un représentant communal et d’un représentant de l’administration cantonale) qui a choisi les trois meilleurs projets. Les principaux axes sont : turbinage des eaux propres, chauffage au bois à distance et panneaux photovoltaïques sur les bâtiments communaux et privés.

Ces trois projets ont ensuite été présentés par les étudiants HES à la population lors d’une assemblée primaire. Lors de cette assemblée, les enfants ont pu présenter leurs arguments en faveur des projets. Les habitants ont donné leur accord pour continuer les démarches. Ils ont également voté à l’unanimité pour le budget et environ la moitié s’est déclaré prête à cofinancer les projets. Ce succès s’explique par la présence et l’implication des enfants, notamment, qui ont participé à répandre leurs idées auprès de leurs parents, et famille, voisins. De plus, les documents en partie créés par leurs soins, étaient compréhensibles pour tous.

A terme, le processus participatif pourrait permettre l’installation des panneaux photovoltaïques sur quatre bâtiments communaux de St-Martin ainsi que sur les toits de plusieurs maisons. Le nombre d’installation réelle n’est pas encore connu mais 56 propriétaires sont intéressés. Ce succès s’explique du fait que le processus participatif a permis à la HES-SO de déterminer les besoins des habitants puis, de les aider dans leur démarche.

Les communes de Grônes et de Miège sont les prochaines à se lancer dans une même démarche. L’objectif à terme est de multiplier ces actions à l’échelle nationale.

 

Image: Copyright Louis Dasselborne, Le Nouvelliste

837
Montant initial CHF 5'000 / Montant total du projet env. CHF 20'000 (comprend le travail pour faire l’appel d’offres groupés pour les panneaux solaires, visites de chaque maison, photo des toits, et montage du dossier (pour privés et les bâtiments communaux))
Commune de St. Martin : CHF 5'000; Swisselectricity; Habitants : Financent les panneaux solaires posés sur leur toit

Deux classes de HES-SO (ingénieur en énergie et techniques environnementales, et économiste)

Une classe d’école primaire

Professeur

Commune de Saint-Martin

Réduire la consommation d’énergie fossile, réduire les émissions polluantes, utiliser et/ou développer les ressources locales

Le temps de diffusion est lent. Le premier appel a récolté environ 15 propriétaires, intéressés pour les panneaux solaires. Il a fallu faire une seconde tournée quelques semaines plus tard pour récolter 40 propriétaires supplémentaires.

Il est difficile de faire venir les gens à un projet participatif, alors que les retours des participants étaient tous très bons. Il y a une inertie à vaincre qui est difficile. Les enfants ont aidés à attirer des participants.

Les enfants ne peuvent participer au projet que d’une façon limitée et sont influencés. On a pu remarquer que pratiquement personne, autant chez les enfants que chez les parents, n’a voulu étudier le potentiel des éoliennes pour des raisons de destruction du paysage.

Impliquer des enfants a permis une bonne diffusion des idées concernant les nouvelles énergies, ils ont été très réceptifs à l’idée d’une planète plus propre et à la pollution.

La diffusion des idées s’est ressentie lors des assemblées primaires de la commune où les parents des enfants se sont impliqués dans le projet.

La participation des enfants a certainement joué un rôle dans l'acceptation du projet à l’assemblée. Ce qui a permis de concrétiser la partie de la promotion des toits solaires sur la commune.

l'ensemble de la population
l'échange entre la commune et les habitants
un événement
-

Le Nouvelliste

RTS, Ici la Suisse, Des écoliers valaisans appliquent la transition énergétique à l'échelle communale, 22.11.2017

 

Stéphane Genoud, professeur responsable du Management de l’énergie à l’Institut Entrepreneuriat & Management de la HES-SO Valais/Wallis:  stephane.genoud@hevs.ch

Diese Webseite verwendet Cookies. Durch die Nutzung der Webseite stimmen Sie der Verwendung von Cookies zu. Datenschutzinformationen

Contact

Association des Communes Suisse
Case postale, Laupenstrasse 35, CH-3001 Berne
Tel.: 031 380 70 00
verband(at)chgemeinden.ch

Suivez-nous sur

"In comune" auf Facebook (öffnet neues Browserfenster)

Association des Communes Suisse

Schweizerischer Gemeindeverband
 

2013. Tous droits réservés. Merci de lire les «Informations juridiques générales, protection des données» avant de continuer d’utiliser ce site web.